mercredi 27 février 2008

Nos mères à tous

Saviez-vous que parmi les nombreuses origines de cette discipline novatrice et symbole de Modernité absolue qu'est le Catch de Dessin, se trouvait notamment cette bonne vieille baston entre Mexicaines potelées ?

Un sport à la rudesse évidente ! Dénué, il est vrai, de la virtuosité du dessin mais riche d'une profonde générosité dans le don de mandale !

Bravo les filles, on vous aime !


http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=1919632,scheduleId=1916588.html

4 commentaires:

Bony (El) a dit…

Un jour, c'est à El Bony que vous aurez à faire, et c'est chez elles que vous retournerez pleurer...

Tiens, si je me sens, je viendrais vous huer à Aix !!

JE m'entraine tous les jours sur mon blog pour êre à la hauteur... Car je veux vous prendre TOUS en même temps....

(bon, la frime ça va llez, comme ça, je crois que j'ai fais dasn mon slip et le lycra mouillé ça m'irrite les cuisses)

OTexier a dit…

Salut El Boni,

ah, je vois que tu as envie de mourir, et ça fait toujours plaisir, de voir des jeunes gens prêts à se sacrifier pour la gloire !

Sache, jeune sacripan, que dans quelques jours, nous mettrons les Règles Officielles du Catch de Dessin en Ligne, comme ça tu pourras t'entraîner pour de vrai !!

Bony (El) a dit…

Monsieur, sacripan, pourquoi pas, mais fi de jeunesses dans mes artères... (Juste un bon gros cholestérole) alors les jeunots (quoique fort doués) ne me font pas peur... enfin, il doit bien avoir un ou deux jeunots dans votre équipe? non? genre 8, 10 ans? Ou une vieille..



N'empèche que ça sera bien cool d'avoir de vraies règles... Si vous voulez je m'occuperais d'ouvrir une succursale de la league des catheur de dessin à moustache (ou pas) pour l'Est de Marseille.

Micko a dit…

Quel fabuleux reportage !!! De revoir ma tante (je ne citerais pas son nom, laissant à mes biographes le loisir d'occuper leurs tristes nuits à éplucher mon arbre généalogique aux branches mexico-écossaises), me met la larme à l'oeil. Quelles dames, quelle classe, quels fessiers, quelle sauvagerie sans limite !!! La lutte des classes n'est pas morte, elle combat sur un ring et elle est masquée !!! Hasta siempre !!!